Suivre

Le contrôleur scanne avec son téléphone le qrcode de mon billet. C'est lent, plus lent que de poinçonner un billet papier.

Au bar à café, le client paye avec la fonction NFC de son téléphone. C'est lent, plus lent que de payer en cash.

C'est marrant de voir que la transformation numérique, dans certain cas, diminue la productivité. Mais tant que ça améliore la surveillance, on y va toutes et tous (ou presque), yeux fermés.

@im

Le peu que j'allume la télé, je m'étonne aussi du temps que ça prend pour afficher la chaîne voulue...

@im autant le billet je veux bien (même si pour le coup ça permet de valider l'authenticité du billet, chose que le poinconnage ne permet pas), autant le paiement par téléphone c'est clairement plus rapide que sortir du liquide, compter, le filer a la personne en face, qu'elle ouvre la caisse, sorte la monnaie, referme la caisse, ranger la monnaie...

@wxcafe @im
Les paiements en carte ticket resto, le temps des contrôles, parfois c'est largement + long que tout ce que tu liste.

@wxcafe @im je me rappelle de ce moment quand j'ai compté trois fois ce qu'un personne m'a sortie du fin fond de son sac à main.

Pour être sûr que j'ai le bon montant x')

@im Le QRcode ça évite de passer du temps à imprimer le billet, de faire lq queue à la machine, et ça évite aussi de l'oublier. Tu l'as dans ta poche, pas besoin d'y penser.

@guillaume C'est vrai, du moins en partie. Ça n'évite pas le temps de construire des ordiphones (et de les acheter), des sites web, un réseau, etc. D'ailleurs, il arrive que ça ne fonctionne pas, et qu'on ne puisse pas acheter de billet via l'application.

Et puis, un ordiphone, ça s'oublie, rarement, mais ça peut arriver.

Bref, je me souviens d'avoir vécu dans un monde où on pouvait acheter son billet au guichet, presque sans attendre, 5 minutes avant de prendre le train. C'était pas si mal.

@im @guillaume On a pas vécu dans le même monde, la queue de 10 personnes pour prendre un billet au guichet, sachant que le train part dans 15 min, et le stress de ne pas savoir si on pourra l'acheter à temps parce-que le prochain est 45 min après. Sans parler des automates et de leur ergonomie (un automate "grandes lignes" et un automate "autres lignes").

Les contrôleurs devaient regarder le départ et la destination du billet cartonné, pour savoir si tu étais hors-limite ou non (TER). Avec le QR j'imagine que ça dit "OK" ou "pas OK", ce qui permet un contrôle plus rapide (TGV).

Si tu oublie ton ordiphone, tu oublie aussi facilement ton billet cartonné qui ne rendre pas dans un porte-feuille (TER). Reste la batterie (arrêter de regarder des vidéos ?).

Ton toot a été posté par Fedilab, une application Android qui j'imagine tourne sur ton ordiphone probablement attaché à une tour réseau 4G/LTE même si tu es en Wi-Fi.

Il est vrai que la surveillance est grandement facilitée, mais on ne peut pas dire que ça diminue la productivité. Par exemple payement NFC vs. payement CB + code. La transaction est tout autant tracée, mais elle s'effectue plus rapidement.

Mes deux centimes (en carte bancaire NFC, pas besoin de rendre la monnaie). J'utilise aussi du cash, par peur que celui-ci disparaisse un jour.

@MicroJoe
> Par exemple payement NFC vs. payement CB + code.

C'est justement NFC qui m'a semblé lent, l'établissement de la communication entre le téléphone et l'appareil du commerce s'est fait attendre. La monnaie aurait été déjà rendue.

En Suisse, le qrcode est un billet, il dit qui le possède, quand il est valable, sous quelles conditions (abonnement), pour quel trajet. Le ou la contrôleuse doit lire pour s'assurer de la validité. Ce qui prend du temps, c'est le scan.

@guillaume

@im @guillaume Par curiosité, scan avec un téléphone (nul) ou dispositif dédié avec laser (rapide) ? Pour les payements NFC ou CB le plus long c'est l'échange avec la banque, si le terminal de payement est sur une connexion lente (2G) alors l'attente se fait sentir. Dans un grand supermarché qui utilise du matériel correct ça va vite.

@MicroJoe Alors dans le train, le ou la contrôleuse utilise un téléphone. J'imagine que c'est avec le même appareil qu'il ou elle fait d'autres choses, consulter des horaires, générer un billet à imprimer, etc.

Pour le paiement NFC, le client avait un téléphone et il le collait à l'appareil où l'on paie avec sa carte de crédit, mais je n'en sais pas plus. À cet endroit là, je n'ai jamais utilisé une carte, par exemple.

@guillaume

@im @guillaume OK, ça expliquerait le scan lent du QR. La SNCF utilise des scans laser sur matériel dédié qui fonctionne super rapidement (OuiGo), car pas besoin de faire de mise au point optique et fonctionne en basse conditions de lumière (aussi efficace qu'un scanneur de code barre).

@MicroJoe Ah, j'oubliais, les CFF on imposé un abonnement avec tag NFC, qu'on ne peut plus lire avec les yeux. C'est peut-être aussi pour ça que c'est un téléphone (supposition, je n'en sais rien).

@guillaume

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Pouet

Mastodon est un réseau social utilisant des protocoles Web ouverts et des logiciels libres. Tout comme le courriel, il est décentralisé.