Suivre

À la suite de cette nième manifestation d'un problème sérieux (voir mastodon.design/@mcpaccard/104), j'ai décidé de changer ma "bio" mastodon. J'ai supprimé "Free software enthousiast", par "Against domination of all forms. That means having daily arguments with the man in the mirror." C'est certain qu'un changement de bio, c'est un détail d'ordre publicitaire, si je ne m'en tenais que là. Je pense néanmoins essayer d'agir depuis pas mal de temps, c'est ce que suggère la mention du miroir.

@im @framasky
à la fois, je suis vraiment dubitative voir en désaccord (je réfléchis encore pour mettre un nom sur ce malaise) avec l'agressivité préventive qui met tout le monde dans le même panier.
C'est pas pareil pour moi que "on se lève et on se barre"

@Clailou Dans ce cas, ça vient d'un partage d'un questionnaire d'une étudiante. Pour prévenir un certain type de message, elle a clairement précisé que les messages sur le fait que ce soit un Google docs n'étaient pas bienvenus. Ce qui n'a pas manqué d'arriver, avec parfois la lourdeur et l'absence de volonté de comprendre quoi que ce soit.

L'agressivité ne me semble pas préventive, mais bien en réaction.

Et plus loin, il y a explicitement ce qu'il faut comprendre par panier. 1/2

@framasky

@im @Clailou
> Pour prévenir un certain type de message, elle a clairement précisé que les messages sur le fait que ce soit un Google docs n'étaient pas bienvenus

Précision : elle s’était déjà fait emmerder dans le même genre de cas (diffusion d’un formulaire google d’étudiant·es). Elle savait qu’elle allait encore avoir des ouins-ouins libriste qui allaient lui casser les pieds.

@framasky @im
ouais, je comprends théoriquement.
Mais les "ouins ouins", les "fermer votre gueule" "taisez vous" et autres propos dévalorisants dégradants et rabaissants sont justement ceux contre lesquels je lutte, qu'ils soient tournées vers les féministes, les libristes et compagnie.
J'ai vraiment du mal avec toute agressivité.

@Clailou @framasky @im mouaip,
mais quand tu passes des mois, sinon des années, à tenter de te faire entendre "gentiment", à la fin il ne reste plus que la baffe dans la tronche.
C'est *exactement* pareil avec le combat pour la survie des personnes racisées aux USA face à la police. revendiquer gentiment ne suffit plus !

@vincib c'est ton avis, partagé par nombre de mes ami.es de luttes en ce moment.
Je suis en désaccord avec la violence (d'état ou de lutte) reste qu'elle existe (la violence d'état ou du dominant) et que la lutte non-violente est à construire.

Sinon, c'était juste une opinion non consensuel mais non trollesque sur le sujet qui enthousiasme ma TL ce matin et dans lequel je ne me retrouve pas complètement.

D'ailleurs je vous remercie de vos réactions, je réfléchie ainsi :)

@framasky @im

@Clailou @framasky @im Perso, je suis une femme et je signale à chaque fois qu’on me propose de participer à un truc avec un GAFAM pourquoi je ne le ferais pas.
Bien, sur, je propose une solution libre équivalente.

Le truc qui coince encore, ce sont les pétitions.
D’un autre côté, pour ce que ça sert, GAFAM ou pas…

Sinon, 2 pts :
1️⃣ L’agressivité des homme n’est pas propre aux LL, ni même au secteur informatique, même s’il est particulièrement machiste
2️⃣ Rien ne justifie l’agressivité.

@Monolecte je suis d'accord sur l'agressivité. après on nous dira que l'agressivité est aussi une question sociale et ce qui agresse les uns n'est pas ce qui agresse les autres.

Et comme disais un linguiste de renom : Qu'est ce qu'il faut de coopération entre les 2 adversaires pour faire une belle dispute !

@Clailou
Je suis assez d'accord avec le thread initial, c'est tout à fait légitime d'exprimer un malaise ou une lassitude à des comportements inappropriés et répétés, et qu'on en fasse le relais. Par contre ceux qui rajoutent leur point de vue sous la forme "mâles/cis/libristreslibristres juste fermez là" Ça me saoule. Le thread initial est parfaitement clair.
@im @framasky

@Troupier
@Clailou @im @framasky

Elle a parfaitement raison de pointer du doigt ce comportement lourdingue. Cependant, pour elle comme pour d'autres, je ne comprends pas que la critique vise spécifiquement les partisans du Libre, alors que c'est une attitude qui n'est pas liée spécifiquement au Libre, mais à la combinaison de plusieurs facteurs autres, essentiellement la masculinité et la foi militante. Un mâle persuadé de faire le Bien va être lourd, qu'il soit libriste ou adepte du privateur.

@Troupier @Clailou @im @framasky

Les boulets qui ne respectent pas sa demande initiale, et vont quand même lui expliquer ce qu'elle dit pourtant déjà savoir pertinemment, ne sont pas des boulets parce qu'ils sont libristes, ils sont des boulets parce qu'ils sont convaincus de soutenir le Bien, la Bonne Cause, et leur tempérament masculin les encourage à poser les couilles sur la table.
La masculinité toxique n'est pas écrite dans la GPL.
Les boulets seraient les mêmes sur un forum Microsoft.

@Troupier @Clailou @im @framasky

Ceci dit, en m'exprimant sur ce sujet, je prends le risque de faire exactement ce qu'on reproche aux boulets : ne pas fermer ma gueule.

Alors, que fait-on ?

Est-ce irrespectueux de dire ce que je dis ? Le dis-je parce que je suis un mâle ?

Faut-il trouver des porte-paroles femelles pour discuter sereinement ?

Je sais, je suis moi-même un boulet, sans doute certaines lectrices de ce pouet me classeront encore parmi les ennemis ou les mauvais alliés. Tant pis.

@petitevieille Tant qu'on vient pas s'en plaindre dans ses notifications, je pense que ça va aller.

Ton point sur le militantisme est certainement en bonne partie correct, en bonne partie parce que d'autres mâles militants risquent d'être justement conscient du problème, parce que militant pour un autre bien. 1/2

@Troupier @Clailou @framasky

@petitevieille
En l'occurrence, ça m'a pris du temps pour finir par admettre que le milieu auquel j'adhère, de manière suffisamment significative pour ne pas pouvoir être ignoré, ne tient pas du tout à changer, et ça me désole.

Alors j'essaie de faire ma part.

Je ne trouve pas du tout tout cela enthousiasmant, hein, mais triste.

2/2

@Troupier @Clailou @framasky

Ah, et encore un truc. Je me dis que pour faire avancer un poil les choses, qu'il faut vraiment que j'évite de croire que c'est les autres mecs qui posent problème, les autres blancs, les autres petit-bourgeois, etc. Je ne sais pas où en sont les autres. Ce que je sais, c'est que je fais bien partie de ce monde, et j'en partage sans le vouloir bien des présupposés, des réflexes, des avantages. C'est là dessus que je peux, veux agir. 1/2

@petitevieille @Troupier @Clailou @framasky

Enfin, je vois bien que parmi les indignations, il y a des attitudes qui ne sont justement que des attitudes, mais ce n'est pas le plus important. Retrouver la revendication légitime là au milieu n'est pas bien difficile. 2/2

Tiens, et si j'allais travailler ?

@petitevieille @Troupier @Clailou @framasky

@Clailou Si seulement on était des boulettes, ça serait plus rigolo. 🤪

@petitevieille @Troupier @framasky

@im : Ça me pose un vrai dilemme... Je comprends tout à fait la situation évoquée, l'énervement et la fatigue que cela doit entrainer.

Et en même temps, le logiciel libre porte -amha- de très belles valeurs et une promesse d'émancipation. Comment en est-on arrivé à ces conflits? À vouloir que tout le monde utilise du libre?

En fait il y a peut-être une sorte d'idéal de "pureté" qui est problématique.

@Artanux Est-ce que le comment on en est arrivé là est pertinent ? Est-ce qu'on ne devrait pas simplement chercher à savoir comment on se tire de là ?

Pour le comment on en est arrivé là, je pense qu'on n'a simplement pas fait l'effort de s'observer agir et on a pas voulu voir qu'on était déjà là, depuis le début.

Le logiciel libre, c'est un détail dans l'émancipation. Commençons par le mode de production, par exemple, à savoir ce qui détermine la production et le partage de logiciel.

@im : Le "comment en est-on arrivé là?", c'était simplement pour essayer de comprendre où on s'est foiré et comment corriger le tir et trouver des pistes de solutions.😉

Et bien sûr que c'est un détail à côté de nombreuses autres problématiques.

@Artanux Pas à côté, ensuite. Le mode de production capitaliste oblige a trouver des parades comme le logiciel à licence libre. Un autre mode de production rend le logiciel propriétaire impossible.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Pouet

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !