Retour à un classique :

TOMASI DI LAMPEDUSA, Giuseppe, MANGANARO, Jean-Paul et LANZA TOMASI, Gioacchino, 2008. Le Guépard : roman. Paris : Points. Grands romans. ISBN 978-2-7578-1037-8.

Je l'avais vu en librairie, et je m'étais dit qu'il fallait quand même que je lise ce texte cité partout. À la première tentative, ça ne m'avait pas parlé, mais à la deuxième, l'écriture, l'humour et la fresque sociale de qualité m'a totalement happé. C'est un incontournable, assurément. 1/3

Parce qu'on me l'a prêté, j'ai commencé hier soir à la suite du Guépard :

LIU, Cixin, 2020. Terre errante. Paris : Actes Sud. Exofictions. ISBN 978-2-330-13053-4.

Pour le moment, pas vraiment emballé, trop éloigné de mes préoccupations du moment, même si l'idée de faire de la terre un vaisseau spatial pour changer de système solaire est pour le moins original. Je vais insister un peu, c'est court.

2/3

Afficher le fil de discussion
Suivre

En parallèle de la Terre errante, j'ai commencé :

MONSAINGEON, Baptiste, 2017. Homo detritus : critique de la société du déchet. Paris : Seuil. Anthropocène. ISBN 978-2-02-135260-3.

découvert via le blog de @mart_e et trouvé en bibliothèque. Aborde la centralité de la poubelle de notre civilisation et les illusions de recyclage par lesquelles on se rassure à bon compte.

3/3

· · Web · 0 · 3 · 2
Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Pouet

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !